Encore des actes de vandalisme contre les nouveaux bus de Casablanca

Encore des actes de vandalisme contre les nouveaux bus de Casablanca




Les actes de vandalisme contre les nouveaux bus de Casablanca se suivent et se ressemblent. Mise en service le 13 février, la flotte des 450 autobus au système embarqué, exploitée par l’entreprise Alsa Baida, continue de subir la violence des jeunes dans la rue.




Hier, dimanche 21 février, 2021 deux jeunes, âgés respectivement de 16 et 17 ans, ont été arrêtés après avoir perpétré des actes de vandalisme et causé des dégâts matériels à un autobus dans le quartier Ain Chock.

Les jeunes ont été placés en garde à vue en attendant les résultats de l’enquête. Depuis la mise en circulation de ces bus nouvelle génération, équipés du wifi, l’entreprise gestionnaire a affaire au même modus operandi: des jets de pierres et projectiles contre les vitres.




Ceci au risque de blesser le chauffeur ou les passagers du véhicule. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé le 14 février dernier lorsque le chauffeur du bus de la ligne 11 a été blessé à la tête dans le quartier Salmia.

Mehdi Safwane, directeur général d’Alsa Al Baida, confirme qu’à ce jour, plus d’une dizaine de bus a été vandalisé. Sans savoir exactement ce qui motive ces jeunes à agir de la sorte, le responsable affirme qu’il s’agit d’un problème sociétal auquel il faudra trouver une solution.