Du nouveau dans l’affaire de la fusillade du café « La Créme » à Marrakech

Du nouveau dans l’affaire de la fusillade du café « La Créme » à Marrakech




Le procès en appel des accusés de l’affaire de la fusillade du café la Crème à Marrakech a été reporté au 30 mars prochain. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de la cour d’appel de la ville, mardi.




La Cour d’appel a reporté cette affaire pour permettre aux avocats de préparer la défense et convoquer un traducteur assermenté, rapporte Al Massae. En tout, 19 personnes impliquées dans l’assassinat commandité du café «  La Crème  » étaient jugés devant le tribunal de première instance de Marrakech. Parmi ces personnes, 13 étaient poursuivies en état d’arrestation. Certaines avaient été condamnées à 2 mois de prison avec sursis, et, d’autres, à 20 ans de prison.




Les deux principaux accusés, les Néerlandais R. M, 26 ans, et G. S, 31 ans, avaient été tous les deux condamnés à la peine capitale. Le 2 novembre 2017, ils s’étaient trompés de cible et ils avaient froidement assassiné un jeune médecin, un interne du CHU de Marrakech. Le bilan fait état d’un mort et de deux blessés. Le propriétaire du café, M. E. avait écopé de 15 ans de prison ferme, tandis que son frère avait été condamné à huit ans de réclusion criminelle.