Migration: VOX appelle à des sanctions contre le Maroc, l’Algérie et la Mauritanie

Migration : VOX appelle à des sanctions contre le Maroc, l’Algérie et la Mauritanie




Fidèle à ses positions anti-musulmanes, le parti espagnol d’extrême droite VOX a appelé, cette semaine, à des sanctions visant notamment le royaume.




Abordant la question migratoire en séance plénière du Parlement espagnol, le parti de Santiago Abascal a ainsi exigé que le gouvernement et l’Union européenne prennent des mesures contre trois pays, en l’occurrence le Royaume du Maroc, l’Algérie et la Mauritanie, écrit Ceuta TV. Le parti a ainsi proposé à ce que «les visas ne soient pas accordés aux citoyens de ces pays» et que «des sanctions leur soient imposées» suite à une «invasion migratoire».




La proposition n’a pas manqué de faire réagir tous les groupes de l’Assemblée, à commencer par le PSOE, qui a mis en avant l’intérêt stratégique de l’Afrique du Nord pour l’Espagne et pour l’Union européenne, pour des questions telles que la lutte contre le terrorisme. Le parti a considéré que de telles propositions évoquent une «situation d’avant-guerre», considérant que les mesures prônées par VOX ne contribueraient pas à apporter des solutions à la situation.




Le part considère que les mesures prônées par VOX pourraient l’aggraver. Le MDYC et Caballas ont rappelé à Vox que la majeure partie de l’immigration irrégulière en Espagne provient du continent américain et arrive par les aéroports. Enfin, le Parti populaire a regretté une «proposition mal placée qui met sur la table l’ignorance de Vox des relations internationales», soulignant également que la proposition présentée «s’apparente à une déclaration de guerre».