Espagne: Vox utilise le meurtre d’un religieux pour salir les Marocains

Espagne: Vox utilise le meurtre d’un religieux pour salir les Marocains




Le présumé auteur du meurtre du sacristain de l’église d’Alcalá La Réal, n’est pas un Marocain, comme l’indiquait la rumeur lancée par le parti d’extrême-droite Vox sur les réseaux sociaux. Il s’agit plutôt d’un Roumain «déséquilibré ».




La population d’Alcalá la Real est choquée par la mort de Paco Zúñiga, le sacristain de l’église Santa María la Mayor, mort vendredi après avoir été poignardé à plusieurs reprises par un sans-abri qui, aux premières nouvelles, serait d’origine marocaine.

Après le drame, le parti Vox a tôt fait d’inciter à l’islamophobie sur les réseaux sociaux, avançant que l’agresseur était un musulman de nationalité marocaine. Or, le présumé coupable est d’origine roumaine. « Vox a beaucoup déformé les messages.




À aucun moment il n’a été dit, de sources officielles, que l’agresseur était d’origine marocaine », a déclaré au journal Voxpopuli, le maire d’Alcalá La Real, Marino Aguilera. Le maire a clarifié que l’agresseur est un citoyen européen, un Roumain de 33 ans, « perturbé, dérangé, en tout cas, qui souffre probablement de problèmes mentaux ».

Il a immigré en Espagne pour travailler sur la campagne oléicole qui touche à sa fin. Au moment de son arrestation, « il était totalement fou , ivre et sous l’influence de drogues », ajoute le maire.




La famille de la victime a déjà demandé « que sa mémoire ne soit pas utilisée » à des fins xénophobes ou racistes. Le conseil municipal d’Alcalá la Real, lui, a appelé au calme. « Beaucoup de personnes viennent d’autres pays et vivent ici dans la cordialité.

Nous ne sommes pas disposés à ce que ce fait perturbe la coexistence de nos habitants et génère un sentiment de xénophobie ou de racisme », a déclaré Marino Aguilera. Le conseil municipal a observé samedi, une minute de silence en mémoire de la victime, et décrété un jour de deuil national et la mise en berne des drapeaux.