Skhirat: des faux billets mettent la gendarmerie en état d’alerte

Skhirat: des faux billets mettent la gendarmerie en état d’alerte




Les services de la gendarmerie enquêtent sur un réseau de trafic de faux billets, écoulés via des opérations de transfert d’argent.




C’est dans une véritable course contre la montre que se sont lancés les services de la gendarmerie afin de mettre hors d’état de nuire un réseau qui s’active dans le trafic de faux billets, à Skhirat.

Depuis deux jours, ils sont en état d’alerte pour mettre la main sur les membres de ce réseau et pour identifier l’ensemble des crimes dans lesquels ils seraient impliqués.

Dans son édition du lundi 1er mars, le quotidien arabophone Assabah rapporte que l’affaire a éclaté lorsqu’un employé d’une agence bancaire, qui est située à Sidi Yahia Zaer, près de Skhirat, a découvert un faux billet de 200 dirhams qui se trouvait dans sa caisse.




L’agence a alors décidé de vérifier l’authenticité de l’ensemble des billets de banque qu’elle détenait dans son coffre pour s’apercevoir qu’au moins 5 billets, tous d’une valeur de 200 dirhams et portant le même numéro de série, étaient des faux.

Les services de la gendarmerie ont été alertés et une enquête a été ouverte. Selon les premiers éléments disponibles, les soupçons portent sur des opérations de transfert d’argent qu’aurait effectuées cette agence le même jour, à la demande de ses clients.

Lors de leur enquête sur place, les gendarmes ont ainsi demandé à visionner les enregistrements des caméras de surveillance.




Mais aussi à récupérer des copies des reçus d’opérations de transfert d’argent effectuées par des clients ce jour-là. En tout, 33 opérations sont sujettes à enquête pour identifier les personnes impliquées dans ce trafic de faux billets.

La même source ajoute que les services de la gendarmerie ont pris attache avec d’autres services sécuritaires opérant dans la région, mais aussi au-delà, pour savoir s’il existait des similitudes avec des affaires ouvertes dans d’autres régions.

L’objectif, dans un premier temps, est de savoir si ce réseau s’active seulement dans la région de Skhirat ou s’il s’agit d’un trafic à plus grande échelle.