Légalisation du cannabis: Benkirane menace de quitter définitivement le PJD

Légalisation du cannabis : Benkirane menace de quitter définitivement le PJD




L’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a menacé, ce lundi, de geler son adhésion au parti de la Justice et du développement (PJD). «Si le secrétariat du PJD donne son accord à la loi relative au cannabis, examiné par le gouvernement, je gèlerai mon adhésion au conseil national du parti», a-t-il écrit dans une lettre partagée sur les réseaux sociaux.




L’ancien secrétaire général du parti de la Lampe a également ajouté qu’il démissionnera de la formation politique au cas où les élus du PJD au Parlement votent pour ladite loi.

Sa réaction a entrainé l’adhésion d’autres membres du parti. Ainsi, Hassan Hamourou, membre du Conseil national du parti, a déclaré qu’il partage la même position.

«Je joins ma voix à celle de l’ancien secrétaire général de notre parti, M. Abdelilah Benkirane, et je m’engage à me retirer définitivement du parti au cas où il approuve la loi destinée à légaliser la culture du chanvre», a-t-il indiqué sur sa page Facebook.



أضم صوتي للأخ الأمين العام السابق لحزبنا الأستاذ عبد الاله بنكيران، والتزم بالانسحاب من الحزب نهائيا في حالة وافق الحزب على قانون تقنين زراعة القنب الهندي (الكيف).

Publiée par ‎حسن حمورو‎ sur Lundi 1 mars 2021





Jeudi dernier, le gouvernement a examiné puis reporté à cette semaine un projet de loi visant à légaliser la culture du cannabis pour des usages thérapeutiques.

Ce weekend, le président du Conseil national du PJD, Driss Azami a annoncé sa démission, qu’il a expliquée par «une fuite en avant» et «une justification hasardeuse» de certaines décisions et ce «en totale contradiction avec ce qui constitue l’identité du parti et ses gènes originaux».

Avant lui, l’ancien chef du gouvernement a partagé, la semaine dernière, l’une de ses anciennes interventions datant du 11 avril 2016 où il condamnait les appels à la légalisation du cannabis par le PAM et l’Istiqlal.