Kénitra: arrestation d’un voleur de plaques d’égout

Kénitra: arrestation d’un voleur de plaques d’égout




Une vidéo virale montrant un individu en train de voler un couvercle de regard d’égout a fait réagir la wilaya de la sûreté de Kenitra. Selon la police judiciaire, le mis en cause a été arrêté en compagnie d’un receleur. Ils ont été présentés à la justice.




La wilaya de la sûreté de Kenitra a réagi à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux montrant un individu en train de voler un couvercle de regard d’égout sur la voie publique à Kenitra. Le quotidien Al Massae rapporte dans son édition du week-end (6 et 7 mars).

Il s’agit d’une affaire correctionnelle traitée par la police judiciaire de Kenitra en février dernier qui concerne le vol et le recel d’installations d’utilité publique dont l’auteur, qui figure dans cette vidéo, a été arrêté en compagnie d’un receleur. Les perquisitions effectuées par les services de la police judiciaire ont permis de saisir deux couvercles de regard d’égout ainsi qu’une carriole.




Les deux suspects ont été placés en garde à vue sous la supervision du parquet général avant d’être présentés devant la justice le 13 février dernier. Ce phénomène n’est pas nouveau mais il est devenu récurrent dans toutes les villes du Maroc. Les sociétés de distribution d’eau et d’électricité dénombrent chaque année le vol de centaines de tampons de regards.

Ces couvercles en fonte sont très prisés et sont revendus à des recycleurs qui les font fondre pour les revendre. Le quotidien Assabah rapporte que le vol de ces couvercles met en danger les passants qui risquent de se blesser en tombant dans des bouches profondes de deux mètres.




L’autre phénomène de vol des installations publiques concerne les cables en cuivre des voies ferrées. Une matière précieuse qui entre dans la composition des caténaires destinées à l’alimentation électrique des trains. Ces vols mettent en danger la sécurité des voyageurs empruntant les trains, sans oublier les pertes financières conséquentes que ces vols causent à l’État.

Parmi les vols insolites, on se souvient de ceux des logos de voiture, de marques bien précises, qui faisaient ravage il y a quelques années au Maroc. Ce phénomène a cessé quand les constructeurs de voitures ont remplacé la matière qui composait les logos par une autre moins coûteuse.