Tanger: 10 millions de dirhams pour réhabiliter la zone industrielle Moghogha

Zone industrielle Moghogha à Tanger: un projet de 10 millions de dirhams pour la réhabiliter




L’une des plus anciennes zones industrielles du Maroc sera totalement réhabilitée. En effet, un projet doté de 10 millions de dirhams, fruit d’une convention dont les dispositions viennent d’être approuvées, met un coup d’accélérateur à la rénovation de la zone industrielle Moghogha à Tanger.




La zone industrielle Moghogha, à Tanger, poursuit son rajeunissement. Inscrit dans la continuité de son plan de rénovation, le nouveau projet concernant ladite zone industrielle prend forme.

Il vise l’achèvement de la réhabilitation et de l’équipement de ses espaces. Il est le fruit d’une convention, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors de la session ordinaire du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA), lui allouant une enveloppe budgétaire globale de 10 millions de dirhams.




Les signataires de ladite convention sont l’Association de la zone industrielle de Tanger (AZIT) -500.000 dirhams engagés-, le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA) -5 millions de dirhams mobilisés-, la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, l’Agence de promotion et de développement des préfectures et des provinces du Nord (APDN), le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et Numérique -contribution financière de 4,5 millions de dirhams-, ainsi que le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration.

L’APDN endossera le rôle de maître d’ouvrage.




Ce dernier sera ainsi chargé des appels d’offre ou encore de la réalisation de toutes les phases des travaux, dans le cadre d’un comité de suivi mis en place.

Dans le détail, ce nouveau projet prévoit l’achèvement des travaux de réhabilitation de la zone industrielle à travers le renforcement de la voirie à l’intérieur de son périmètre; il s’agit de l’aménagement paysager de la zone qui mobilisera 3,5 millions de dirhams, ainsi que de la signalisation horizontale et verticale et l’installation de l’éclairage public sur les voiries de l’ensemble du site pour 6,5 millions de dirhams.