Vol des montres du Roi Mohammed VI: les familles des prévenus demandent une grâce royale

Vol des montres du Roi Mohammed VI: les familles des prévenus demandent une grâce royale




15 personnes avaient été reconnues coupables du vol de 36 montres du roi Mohammed VI, et condamnées à des peines de 2 à 15 ans de prison ferme. Un an plus tard, les familles des prévenus sollicitent une grâce royale.




Une lettre signée par les familles et proches des commerçants et intermédiaires impliqués dans l’affaire a été récemment adressée au souverain, dans l’espoir d’une grâce du roi Mohammed VI.

« Modèles de probité, de droiture et de bonne conduite, et fiers d’être fidèles au trône alaouite, ces jeunes ont commis une erreur de jeunesse, inconscients des conséquences graves qui en découlent », peut-on lire dans le courrier.

Les proches, mis en examen dans l’affaire sont sans grande expérience.




Les mis en examen auraient été sciemment induits en erreur par les principaux mis en cause, souligne le message, précisant que « les victimes n’avaient aucun lien avec les accusés ».

Au mois de mai 2020, une femme de ménage qui travaillait dans un palais royal et son complice avaient écopé chacun de 15 ans de prison ferme pour avoir volé 36 montres de luxe du Souverain.

La mise en cause, âgée de 46 ans, avait ensuite fait fondre l’or, avant de les revendre à des détaillants et des revendeurs.