Le Maroc s’intéresse aux trains à hydrogène d’Alstom

Le Maroc s’intéresse aux trains à hydrogène d’Alstom




Le Maroc manifeste de l’intérêt pour les nouveaux trains à hydrogène du constructeur ferroviaire français Alstom. Il s’agit d’un train écologique qui peut assurer le transport de 220 passagers.




La région Bourgogne Franche-Comté a commandé vendredi trois TER à hydrogène. Une première commande pour ce premier train à hydrogène français qui intéresse aussi le Maroc. Un pays qui est de plus en plus engagé dans la modernisation du transport ferroviaire.

« L’originalité de ce train par rapport à ceux développés en Allemagne, c’est une très grande capacité et qu’ils fonctionnent sur une ligne électrifiée et fonctionne à l’hydrogène quand on n’est plus électrifié », explique à l’Agence France Presse Michel Neugnot.




C’est le premier vice-président chargé des Transports de la région Bourgogne Franche-Comté. Le train à hydrogène peut transporter jusqu’à 220 passagers pour une autonomie comprise entre 400 et 600 km. Sa vitesse maximale peut atteindre 160 km/h.

Les premiers essais sont prévus « 2022-2023 ». « Pour les passagers, c’est une expérience nouvelle. Dans un train à hydrogène, on a une impression de calme, de sérénité. Il n’y a aucun bruit et aucune vibration contrairement aux trains diesel », explique Henri Poupart Lafarge, PDG d’Alstom.