Le Maroc va-t-il acquérir un sous-marin français ?

Le Maroc va-t-il finalement acquérir un sous-marin français ?




Le Maroc pourrait recourir au français Naval Group pour l’acquisition d’un sous-marin, seul engin manquant à l’arsenal des Forces Armées Royales (FAR). Il y a quelques mois, des informations avaient fait état d’une préférence marocaine pour un sous-marin russe de classe Amur.




Après l’option russe, de la Grèce ou du Portugal, le Maroc aurait finalement retenu le français Naval Group pour la commande d’un sous-marin au profit de la Marine royale.

Avant le français, le Maroc aurait engagé des négociations avec la Russie pour l’acquisition d’un sous – marin de classe Amur, un engin de 4ᵉ génération à propulsion diesel-électrique, avec une version export.

Mais à la différence de l’engin russe, le sous-marin de type Scorpène proposé par le français, a déjà été expérimenté.

Le sous-marin français déjà été expérimenté par les marines du Chili, de la Malaisie, de l’Inde et du Brésil.

L’engin, très discret, est doté d’un système intégré de combat et d’un système de conduite de plate-forme centralisé et automatisé, qui lui garantissent un haut niveau de sécurité en plongée.

Depuis plus d’une décennie, le Maroc procède à la modernisation des FAR par l’acquisition de nouveaux engins militaires afin de faire face aux nouveaux défis sécuritaires dans la région.