El Othmani répond à Benkirane en accueillant de nouveaux adhérents au PJD

El Othmani répond à Benkirane en accueillant de nouveaux adhérents au PJD




Saad-Eddine El Othmani répond, avec diplomatie, à Abdelilah Benkirane et aux autres membres ayant annoncé le gel de leurs adhésion au PJD. Ce samedi 13 mars, le secrétaire général a lancé l’opération d’accueil de nouveaux adhérents. À cet effet, il a présidé des cérémonies à El Kelaâ des Sraghna et Marrakech. Demain, il se rendra à Safi pour souhaiter la bienvenue à d’autres nouveaux membres du « parti de la Lampe ».




Les deux cérémonies de ce samedi ont donné l’occasion au secrétaire général d’adresser des messages à ses opposants au sein de sa formation et à ses «alliés» de la majorité gouvernementale. Aux premiers, il a précisé comme le rapporte le site du parti que «le PJD est un parti d’institutions (…)

Quels que soient les obstacles, il n’est pas nécessaire de se retirer et laisser le champ libre aux adversaires du parti qui cherchent à l’écarter et aux lobbies agacés par la présence du parti dans la gestion des affaires publiques nationales et locales». Un message qui a déjà été martelé en juillet 2019.




Ceci pour répondre justement à Benkirane suite à l’adoption, avec le vote positif des députés du PJD, de la loi 51-17 sur l’enseignement. Celui-ci avait affirmé dans une vidéo qu’il «n’est n’est plus honoré d’appartenir à ce parti». «Le PJD est un parti d’institutions et non un parti d’individus.

Il faut être fier de nos institutions et sans elles le parti n’a aucun sens», avait répliqué le chef du gouvernement. Quant aux autres partis qui ont voté en faveur de l’amendement du calcul du quotient électoral, El Othmani s’est dit ce samedi convaincu qu’ils ne réussiront pas à battre le PJD lors des prochaines législatives.