Encore un raid de la BNPJ à Derb Ghallef

Nouveau raid de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNP) à Derb Ghallef, voici pourquoi




La BNPJ a démantelé à Derb Ghallef un réseau de trafiquants spécialisés dans l’importation frauduleuse de smartphones de grandes marques. Certains de ses membres seraient impliqués dans la falsification de devises et d’autres auraient des liens avec des trafiquants de drogue dure.




Les éléments de la BNPJ ont effectué une nouvelle descente à Derb Ghallef où ils ont investi plusieurs magasins commerciaux dont les propriétaires sont suspectés de s’adonner à des activités illégales.

Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du week-end (13 et 14 mars) que l’enquête se poursuit avec des commerçants interpelés lors du premier raid dont certains sont poursuivis en état d’arrestation.

La BNPJ a effectué cette nouvelle opération après avoir découvert qu’une cargaison de smartphones dernière génération d’une grande marque a été volée en Grande Bretagne et acheminée vers le Maroc à travers le port de Tanger Med.

Cette opération a permis d’interpeller des commerçants qui sont, pourtant, autorisés à faire des transactions avec les grandes sociétés marocaines et internationales.




Avec des spécialistes dans la fabrication, le montage et la vente des smartphones. Les enquêteurs ont découvert que le trafic de téléphones portables se fait à partir de l’étranger. Les appareils ne sont pas emballés dans des boites en carton d’origine.

Il s’est avéré, en effet, que deux individus qui s’occupaient de la fourniture de ces portables se procuraient en Chine des emballages similaires aux originaux. Ils ont d’ailleurs été arrêtés pour falsification de boites en carton d’une grande marque de téléphone portables.

Le quotidien arabophone Al Massae rapporte que d’autres commerçants suspectés d’être impliqués dans ce trafic sont toujours en fuite après avoir eu connaissance de l’opération de la BNPJ.

Une descente qui a permis d’investir plusieurs magasins et d’y saisir des marchandises.




Leur valeur est estimée à des millions de dirhams. Les différentes investigations sont effectuées en coordination avec le parquet général de Tanger qui auditionnera les suspects après les enquêtes préliminaires.

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire ont, par ailleurs, saisi de grosses quantités de téléphones portables trafiqués, de grandes marques.

Il faut rappeler que ces opérations policières ont commencé la semaine dernière à Tanger pour se poursuivre à Tétouan avant que les investigations ne mènent les enquêteurs vers Derb Ghallef.

C’est dans ce marché célèbre de Casablanca que la BNPJ a démantelé ce réseau dont certains membres seraient impliqués dans la falsification de devises et d’autres auraient des liens avec des trafiquants de drogue dure.