Armement: Le Maroc et l’Algérie toujours sur le podium africain

Armement : Le Maroc et l’Algérie toujours sur le podium africain




Entre 2016 et 2020, le Maroc et l’Algérie ont importé 70% des armes en Afrique, selon le dernier rapport de l’Institut International de recherche sur la paix de Stockholm. Si les importations d’armes du Maroc ont baissé de 60%, par rapport à la période 2011-15, celles de l’Algérie ont continué d’augmenter.





La course à l’armement livrée entre l’Algérie et le Maroc se poursuit, conférant aux deux pays limitrophes les titres de deuxième et troisième acheteurs d’armes en Afrique, selon la dernière édition du rapport annuel de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI).

Ainsi, le Maroc figure dans le TOP 40 des plus grands importateurs d’armes dans le monde pour la période 2016-2020, avec 0,9% des armes importées durant cette période, contre 2,1% pour la période de référence (2011-2015).




Le rapport indique que les trois fournisseurs du royaume en armes n’ont pas changé. Ainsi, le pays reste un grand client des Etats-Unis, qui lui ont fourni 90% d’approvisionnement étranger en armes, suivis de la France (9,2%), puis du Royaume-Uni avec 0,3%.

Le document souligne toutefois une baisse d’importations d’armes entre 2011-15 et 2016-2020, de l’ordre de 60% mais souligne toutefois qu’à la fin de 2020, plusieurs livraisons d’armes lourdes au Maroc restaient en suspens, notamment pour 24 avions de combat et 24 hélicoptères de combat en provenance des Etats-Unis.




«Les importations d’armes du Royaume du Maroc devraient augmenter considérablement au cours des cinq prochaines années si ces commandes sont exécutées comme prévu», précise-t-on. Le Royaume du Maroc figure ainsi à la 29e place du TOP 40, devant le Canada et derrière la Jordanie.

Mais avec son voisin algérien, les deux pays dominent les importations d’armes dans le continent africain, puisque 70% des importations africaines d’armes majeures ont été effectuées par les deux voisins rivaux.




L’Algérie 6e mondial, derrière l’Arabie saoudite et l’Egypte

Cependant, si les importations du Maroc ont baissé durant cette période, celles de l’Algérie ont continué d’augmenter. En effet, le rapport qui classe l’Algérie à la 6e place mondiale, souligne qu’Alger a augmenté de plus 64% ses importations d’armes entre 2016 et 2020, comparé aux chiffres de 2011-2015.

La Russie est restée le plus grand fournisseur d’armes du voisin de l’Est, avec notamment 16 avions de combat, 42 hélicoptères de combat et 2 sous-marins. La même source souligne aussi la livraison notable à Alger de deux frégates d’Allemagne et 2 autres de Chine.




Dans la région MENA, l’Arabie saoudite (1er) et l’Egypte (3e) ont importé respectivement 11% et 5,8% des armes dans le monde, soit des hausses respectives de 61% et 136% par rapport à la période de référence.

D’autres pays comme le Qatar (3,8%, 8e), les Emirats arabes unis (3%, 9e), l’Iraq (2,5%, 11e) et Oman (1,2%, 24e) figurent aussi dans ce classement. Globalement, le volume des transferts internationaux d’armes principales en 2016-2020 était inférieur de 0,5% à celui de 2011-2015 et 12% supérieur à celui de 2006-2010.




Les cinq plus grands exportateurs d’armes en 2016-2020 n’ont pas changé ; les États-Unis arrivant toujours à la première place, devant la Russie, la France, d’Allemagne et la Chine. Les cinq plus grands importateurs d’armes étaient donc l’Arabie saoudite, l’Inde, l’Égypte, l’Australie et la Chine.

Le rapport souligne aussi qu’entre 2011-2015 et 2016-2020, les transferts d’armes vers le Moyen-Orient (25%) et vers l’Europe (12%) ont augmenté, tandis que les transferts vers l’Afrique subsaharienne (-13%) et les Amériques ont diminué.