Criminalité: opération coup de poing de la police à Casablanca

Criminalité: nouvelle opération coup de poing de la DGSN à Casablanca




Sur instruction du directeur général de la DGSN, Abdellatif Hammouchi, une large campagne d’assainissement contre la criminalité a été lancée à Casablanca. Plus de 700 policiers, en provenance de plusieurs villes, ont été appelés en renfort pour mener à bien cette opération.




Le directeur général de la DGSN, Abdellatif Hammouchi, a chargé le directeur central de la police judiciaire, Mohamed Dkhissi, de superviser une vaste campagne d’assainissement dans les points noirs de Casablanca. Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du lundi 15 mars, que cette campagne vise à nettoyer les sources de la criminalité et à interpeller les individus recherchés.

C’est ainsi que le haut responsable de la police judiciaire s’est rendu dans la capitale économique accompagné d’un renfort policier massif auquel s’associe, aussi, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ). Des sources autorisées indiquent que cette campagne d’assainissement s’étalera sur un mois.




Et il est prévu qu’elle s’étende à d’autres villes du royaume. La DGSN a ainsi fait appel à 700 policiers en provenance de plusieurs villes pour participer à cette opération afin d’assainir la ville. Cette campagne d’assainissement est la deuxième du genre menée par Mohamed Dkhissi.

La précédente avait donné des résultats probants dans plusieurs quartiers et artères de la ville. Le quotidien Al Massae rapporte que cette opération s’est soldée par une nette régression des cas d’agressions et de vols sous la menace de l’arme blanche sur la voie publique. Cette diminution sensible du taux de criminalité a renforcé le sentiment de sécurité chez les Casablancais.




Ils ne tarissent pas d’éloges sur les efforts déployés par la police. Les services de sécurité de la capitale économique ont été renforcés, depuis quelques jours, par des dizaines d’éléments en provenance de plusieurs villes. Un renfort qui s’est soldé par l’interpellation de plusieurs suspects qui ont été déférés devant le parquet général.

Il faut rappeler que la DGSN avait publié un rapport sur le bilan de ses activités durant l’années 2020 qui a fait ressortir une nette régression de toutes sortes de délits et de crimes. C’est ainsi que la courbe de la criminalité a connu une diminution sensible en ce qui concerne les atteintes aux biens (-30 %), aux personnes (-4,7 %) et les affaires financières (-22 %).