(Vidéos) Polémiques sur le vaccin d’Astrazeneca: les précisions de Moncef Slaoui

(Vidéos) Polémiques autour du vaccin d’Astrazeneca: les précisions du docteur Moncef Slaoui




Dans un entretien accordé à une chaîne de télévision canadienne, Moncef Slaoui, ex-dirigeant de l’opération Warp Speed, assure qu’aucun effet secondaire néfaste n’a jusqu’ici été constaté chez les personnes vaccinées contre le Covid-19, tout en reconnaissant l’insuffisance de données à même de juger de l’innocuité des vaccins d’AstraZeneca.




Jusqu’ici, une douzaine de pays ont dû suspendre l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca, le Covishield, contre le Covid-19, après le signalement d’effets secondaires «possibles».

Le 11 mars dernier, le Danemark a été le premier pays à suspendre ce vaccin, après des rapports de «cas graves de formation de caillots sanguins» chez des personnes vaccinées.

Interrogé sur l’existence d’une relation de cause à effet entre le vaccin développé par ce laboratoire britannico-suédois et ces caillots sanguins, l’ex dirigeant du programme de développement de vaccins contre le Covid-19 aux Etats-Unis, l’opération Warp Speed, Moncef Slaoui, affirme que le vaccin d’AstraZeneca a été étudié de façon extensive sur une population de 30.000 à 45.000 personnes (contre seulement 6.000 à 8.000 en période normale), en abordant un large éventail de sujets.




«Du point de vue de l’étendue de l’étude, en termes de personnes exposées, je suis très confiant. En revanche, en termes d’effets à long terme, la question reste posée, puisque nous n’avons encore de données», a-t-il expliqué. Cette insuffisance de données est due au caractère récent de la pandémie.

«Nous n’avons pas encore assez de recul quant à l’innocuité du vaccin. Sachant que pour tous les vaccins qui ont été développés au cours des 4 dernières décennies, l’écrasante majorité des effets secondaires apparaissent dans les 60 jours qui suivent la vaccination. S’agissant des vaccins contre le Covid-19, nous n’avons jusqu’ici observé aucun effet secondaire néfaste», a-t-il ajouté.

En effet, lors de son passage sur l’émission Grand Format-Le360, l’éminent scientifique marocain avait confié avoir recommandé à sa mère, qui réside à Casablanca, de prendre le vaccin d’AstraZeneca.




Et ceci sans la moindre hésitation. «L’efficacité des vaccins d’AstraZeneca contre les symptômes de la maladie (toux, fièvre, rhume) est modérée et reste inférieure que celle d’un vaccin à ARN, par exemple», a reconnu Moncef Slaoui, en se référant aux résultats d’études cliniques conduites en Angleterre, au Brésil et en Afrique du Sud.

Mais quand il s’agit d’une maladie sévère, l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca/Oxford est la même que celle du vaccin de Johnson & Johnson, de Moderna ou de Pfizer/BionTech, a-t-il expliqué.

Le Dr Slaoui a toutefois indiqué qu’il y a actuellement peu de données décrivant l’efficacité du vaccins d’AstraZeneca auprès des personnes ayant plus de 70 ans, tout en précisant que la réponse immunitaire chez des personnes âgées de plus de 70 ans, qui ont pris le vaccin d’AstraZeneca, est identique à celle observée chez des personnes plus jeunes.