(Vidéo) Figuig: La télévision algérienne censure les propos de fermiers marocains

Figuig : La télévision algérienne censure les propos de fermiers marocains




La télévision algérienne publique, ENTV, a traité les événements de Figuig à El Arja de manière caricaturale et mensongère. Une équipe s’est rendue sur place pour réaliser un reportage et recueillir «les témoignages» des fermiers marocains.




Dans un grossier montage, toutes les déclarations qui ne servent pas le récit officiel algérien sont passées à la trappe.

Il y a des bouts de phrases de quelques secondes qui ont été mis bout à bout afin de donner l’illusion que l’Algérie est dans son droit, et que les agriculteurs de Figuig acceptent la décision avec résignation.

Le journaliste pousse même la caricature en soulignant que les agriculteurs marocains se sont montrés «reconnaissants pour le geste humanitaire de l’Algérie». (Voir la version du journal télévisé en langue arabe à partir de 16 minutes)

Face au découpage aux ciseaux des propos des agriculteurs marocains de Figuig, une longue tirade du capitaine du 28e groupement des gardes frontières algériens a été gardé sans coupure.




Le capitaine en treillis a précisé que son corps «reste sur ses gardes afin de protéger les frontières nationales contre toute menace quelques que soit son origine».

Parallèlement au reportage de la télévision algérienne publique, l’APS a également abordé le sujet après plusieurs jours de mutisme.

«Les autorités algériennes locales ont procédé à la fermeture d’issues utilisées par des bandes criminelles organisées dans le trafic de drogues au niveau de « Ouahat Laaroda » dans la Daïra de Beni Ounif (Wilaya de Béchar)», écrit l’agence officielle.

Une décision présentée comme nécessaire pour «la sécurisation de sa bande frontalière, suite à des manquements dans l’exploitation de parcelles de terrain algériennes par des citoyens marocains à Ouahat Laaroda».