Un Marocain rejoint Ceuta à la nage

Un Marocain rejoint Ceuta à la nage




Terrestres ou maritimes, les entrées illégales ou clandestines à Sebta ont fortement augmenté ces dernières semaines. C’est le cas d’un jeune Marocain, n’ayant pour tout équipement qu’un flotteur pour enfant et qui, à la limite de ses forces à la plage de Chorillo, a été sauvé après un appel d’un citoyen.




Le malheureux aventurier a été transféré au hangar de Tarajal, avant d’être pris en charge par la Croix-Rouge, tout en se soumettant au protocole sanitaire et en respectant la période de quarantaine, rapporte El Faro de Ceuta.

Il ajoute le cas d’un autre jeune Marocain, qui, vêtu d’une combinaison et muni d’un flotteur gonflable pour enfants, plus tôt cette semaine, a bravé la houle et a réussi à regagner le rivage de la côte de l’enclave occupée de Sebta.

Lui également, a été interpellé par la Garde civile qui l’a confié à la Croix-Rouge, parce que présentant de très légers symptômes d’hypothermie.




Les arrivées par voie maritime dans le préside occupé de Sebta ont grimpé de plus de 220% et de 90% par voie terrestre comparativement à l’année dernière à la même période, indique la même source.

Elle précise que les données globales de l’Espagne annoncent une chute de 4,6% des arrivées de migrants avec 202 arrivées de moins qu’au cours des deux premiers mois de 2020.

Au regard du flux de ces derniers jours, l’Association espagnole de la garde civile (AEGC), dans des déclarations à El Faro de Ceuta, exhorte à une plus forte présence du personnel de surveillance sur la côte pour éviter les pertes en vies humaines.