L’Espagne envisage de mettre en place le passeport vaccinal d’ici l’été

L’Espagne envisage de mettre en place le passeport vaccinal d’ici l’été




La ministre espagnole de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto, a assuré que l’Espagne veut être pionnière dans l’utilisation du passeport vaccinal et œuvre pour mettre en place cet outil d’ici l’été prochain.




Le passeport vaccinal facilitera la circulation libre et sûre des citoyens au sein de l’Union européenne, a assuré la ministre espagnole de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme dans des déclarations, citées, mardi par des médias locaux.

Elle a précisé que ce certificat numérique serait comme un passeport « interopérable, non discriminatoire et offrant toutes les garanties en matière de confidentialité des données des utilisateurs ».

Dans cette ligne, la ministre du Tourisme a indiqué que cette initiative « nous permet d’avoir de l’espoir et d’être optimiste » quant à la reprise des voyages en toute sécurité, tant nationaux qu’internationaux, dans les prochains mois. Pour la ministre, la pandémie ne doit pas être « une excuse » pour revenir au modèle touristique du passé.




Aussi, selon Maroto, il y a trois priorités qui marqueront l’avenir du tourisme : le contrôle de la pandémie et l’accélération du processus de vaccination, la protection du tissu d’entreprises et la mise en œuvre d’investissements pour récupérer et moderniser le secteur touristique.

Dans ce contexte, le gouvernement a conçu le » Plan de modernisation et de compétitivité du secteur du tourisme « , qui vise à promouvoir la relance du tourisme et à aborder la transformation vers un modèle » durable, de qualité et sûr », a-t-elle expliqué.

Selon Reyes Maroto, ce plan, qui sera doté de 3,4 milliards d’euros, s’inscrit dans le cadre de l’initiative de transformation numérique, qui vise deux cibles : les destinations touristiques et les entreprises du secteur.