Vox accuse le Maroc de «faire du chantage» à l’Espagne

Vox accuse le Maroc de «faire du chantage» à l’Espagne




Espagne : De la migration à l’agriculture, Vox en veut au Maroc de poser ses conditions

Javier Ortega Smith, secrétaire général de Vox





Le secrétaire général de Vox et député, Javier Ortega Smith, a taxé mardi le Maroc de «faire du chantage» à l’Espagne «avec la vie et l’avenir» de ses citoyens migrants.

Le parlementaire d’extrême droite, cité par EFE, a critiqué le gouvernement marocain, pour ses négociations avec l’exécutif espagnol «à chaque fois qu’il y a des rapatriements».

Depuis le 7 novembre 2020, les deux pays ont organisé des vols d’expulsion d’immigrants depuis Las Palmas à Laâyoune. Mais les conditions posées par le Maroc semblent déconforter son partenaire espagnol, d’autant plus que chaque voyage concerne une vingtaine de ressortissants, avec une fréquence de quatre vols par semaine.




L’agence de presse EFE avait rapporté que «toutes les dépenses liées à ces vols sont à la charge du gouvernement espagnol».

Dans les conditions posées par le pays qui rapatrie ses nationaux, le Maroc a fait implicitement reconnaître à l’Espagne la souveraineté de Rabat sur Laâyoune et sur le Sahara puisque les avions de la Royal air Maroc en provenance des Canaries atterrissent dans l’aéroport de la ville de Laâyoune.

Mais la migration ne serait pas la seule pomme de la discorde, puisque Javier Ortrga Smith semble se gêner aussi que le Maroc soit très présent sur le marché européen des fruits et légumes, particulièrement les tomates.




Selon lui, le marché espagnol serait «envahi» par des tomates et des légumes du Maroc.

En 2020 et jusqu’en novembre de l’année passée, les exportations de fruits et de légumes frais du Maroc à destination de l’Union européenne (UE) ont atteint à 1,4 million de tonnes, soit une croissance de 9% par rapport à la même période de l’année d’avant.

Le pays est le premier fournisseur du marché espagnol. Selon les données mises à jour par Eurostat et repris par la Fédération espagnole des associations de producteurs-exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX), la croissance des achats depuis le Maroc, entre 2010 et 2019, a augmenté de 65%.