Accusé de harcèlement sexuel, le Dr Moncef Slaoui présente ses excuses

Accusé de harcèlement sexuel, le Dr Moncef Slaoui présente ses excuses dans un communiqué




Dans un communiqué, le Dr Moncef Slaoui a présenté ses excuses à une femme dont la plainte pour harcèlement sexuel avait conduit à son éviction en tant que président d’une société filiale de GlaxoSmithKline (GSK).




«C’est avec un profond regret que je prends acte de la déclaration d’aujourd’hui de GlaxoSmithKline plc concernant mon licenciement en tant que président du conseil d’administration de Galvani», a affirmé Moncef Slaoui dans un communiqué diffusé hier, tard dans la soirée.

Dans un communiqué également diffusé hier, mercredi 24 mars 2021, GlaxoSmithKline a précisé que les faits qui font aujourd’hui l’objet d’une plainte se sont produits «il y a plusieurs années alors qu’il était un employé de GSK». Moncef Slaoui a dirigé l’effort de développement de vaccins aux Etats-Unis (opération Warp Speed).




Il a également déclaré dans son communiqué qu’il allait suspendre momentanément toutes ses activités professionnelles pour se consacrer à sa famille, à laquelle il a également présenté des excuses.

Ce licenciement de Moncef Slaoui par le conseil d’administration de GlaxoSmithKline, actionnaire majoritaire de Galvani, est intervenu après la réception par GSK, en février 2021, d’une lettre contenant des accusations de harcèlement sexuel et de conduite inappropriée envers une employée du groupe pharmaceutique par le Dr Slaoui, a indiqué GSK dans ce même communiqué, diffusé hier.