L’Inde suspend l’approvisionnement du Maroc en vaccin anti-Covid-19

L’Inde suspend l’approvisionnement du Maroc en vaccin anti-Covid-19




Le Maroc qui espère recevoir d’autres vaccins de l’Inde doit patienter au mois jusqu’au mois de mai. L’Inde vient d’annoncer officiellement la suspension temporaire des exportations du vaccin AstraZeneca de Serum Institute of Indiq (SII) vers plusieurs pays, dont le Maroc.




L’Inde suspend momentanément ses exportations en ce qui concerne le vaccin anti-Covid-19, pour être en mesure de satisfaire sa demande intérieure, ont déclaré à la BBC, des sources officielles du ministère indien des Affaires étrangères.

Ce 24 mars, le pays a connu son pic de contamination quotidienne de cette année, avec plus de 47 000 nouveaux cas et 275 décès. Ainsi, les doses à exporter sont désormais nécessaires pour l’Inde qui démarre la vaccination des personnes de plus de 45 ans dès le 1ᵉʳ avril prochain.




De ce fait, « le blocage des exportations est une mesure temporaire. La demande intérieure devra primer », a confirmé une source diplomatique indienne. « Pas d’exportations, rien jusqu’à ce que la situation en Inde se stabilise », a précisé l’agence de presse Reuters.

Avec cette situation, plusieurs pays dont le Maroc, verront leurs livraisons différées, tout comme près de 190 autres pays sous le régime Covax. À savoir que l’Inde a déjà expédié plus de 60 millions de doses de vaccin vers 76 pays y compris le Maroc.




Le Royaume du Maroc a heureusement anticipé les choses en diversifiant ses fournisseurs afin d’éviter tout risque de pénurie.

Le Royaume du Maroc avait ainsi commandé 2 millions de doses à Sinopharm, il avait commandé un million et demi d’AstraZeneca conçu en Corée du Sud et qui sera livré dans le cadre du programme OMS Covax, et il a commandé plus d’un million de doses de Sputnik V, le vaccin russe. Ceci à part une autre quantité d’AstraZeneca (version Covishield) fabriquée en Inde qui est aujourd’hui en suspens.