Marrakech: une femme condamnée pour avoir chassé son mari du domicile conjugal

Marrakech: une femme condamnée pour avoir chassé son mari du domicile conjugal




Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné une femme à une peine de prison, une amende et des dommages pour avoir refusé de réintégrer son mari au domicile conjugal après l’avoir expulsé.




La chambre correctionnelle près du tribunal de première instance de Marrakech a statué sur une affaire de violence conjugale qui sort un peu de l’ordinaire.

Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du week-end (27 et 28 mars), que dans ce couple, l’homme est la victime puisque son épouse l’a expulsé du domicile conjugal.

Un fait rarissime dans la société marocaine tout autant que le verdict prononcé par le tribunal qui a condamné la femme à une peine de deux mois de prison avec sursis assortie d’une amende de 500 dirhams et de 2000 dirhams de dommages à verser au mari.

Cette sentence a été rendue après que l’épouse a refusé de réintégrer son conjoint au domicile conjugal après l’avoir chassé suite à des conflits récurrents.




Le quotidien Al Massae rapporte que le mari avait déposé une plainte auprès du parquet général, à la fin du mois de juin, accusant sa femme de l’avoir chassé du domicile conjugal.

Après l’échec de multiples tentatives de réconcilier les deux conjoints, le dossier a été déféré devant le tribunal. Mais la femme a catégoriquement refusé tout retour de son mari à la maison.

Leurs proches ont essayé, sans succès, de régler ce problème à l’amiable mais le dossier a fini par arriver entre les mains des juges qui ont condamné la femme à une peine de prison avec sursis.

L’expulsion du mari par sa femme et le jugement par le tribunal feront date dans les annales de la justice marocaine où dans la quasi majorité des cas, c’est le mari qui expulse la femme du domicile.