Incertitudes autour de l’Opération Marhaba 2021

Incertitudes autour de l’Opération Marhaba 2021




Les autorités locales de Ceuta semblent moins enthousiastes quant à l’ouverture de la frontière afin de permettre l’organisation de l’Opération Marhaba cette année.




Les autorités locales de Ceuta ne sont pas décidées à rouvrir les frontières, au regard de la situation épidémiologique encore critique de la ville.

Pour le président de la ville, Juan Vivas, la frontière, fermée depuis plus d’un an, sera autorisée à rouvrir « si la situation épidémiologique s’améliore », rappelant que Ceuta reste le deuxième territoire espagnol avec le plus fort taux de contaminations au nouveau coronavirus covid-19.

L’Espagne et le Maroc s’activeraient déjà pour l’organisation de l’Opération Marhaba 2021. Pourtant, à ce jour, aucun des deux pays n’a officiellement confirmé l’information.




Cette semaine, la déléguée du gouvernement à Ceuta, Salvadora Mateos, a simplement indiqué que pour le moment, rien n’est sûr.

De son côté, le président de l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras, Gerardo Landaluce, a déjà déclaré à la presse que l’Opération Marhaba serait organisée cette année, dans des circonstances particulières de restrictions et de contrôles sanitaires.

La question qui reste en suspens est celle de savoir si les Marocains résidents à l’étranger passeront par Ceuta pour rejoindre le Maroc, comme ce fut le cas lors des éditions précédentes de l’Opération Transit.