Le Maroc et la France intensifient leur coopération portuaire

Le Maroc et la France intensifient leur coopération portuaire




Le ministre délégué français auprès de la ministre de la Transition écologique était en visite au complexe portuaire Tanger-Med. Jean-Baptiste Djebbari et son homologue marocain Abdelkader Amara ont eu des échanges visant à raffermir la coopération bilatérale portuaire qui existe déjà entre les deux pays.





Les autorités françaises et marocaines en charge des transports entendent aller plus loin dans la coopération bilatérale portuaire au niveau de Tanger-Med. Dans cette optique, le ministre délégué français auprès de la ministre de la Transition écologique a effectué une visite de travail du 24 au 26 mars 2021 au Maroc.

À l’issue de cette rencontre, Jean-Baptiste Djebbari s’est rendu à l’Institut de formation ferroviaire, projet porté par l’Office national des chemins de fer (ONCF) et la Société nationale des chemins de fer (SNCF). La plateforme portuaire visitée a pour vocation d’être un acteur de référence notamment dans les formations ferroviaires sur l’ensemble des compétences utiles pour l’exploitation des lignes classiques ou à grande vitesse.




Jean-Baptiste Djebbari a reconnu le professionnalisme, les compétences et la dynamique du complexe portuaire Tanger-Med, qui se classe premier des ports à conteneurs en Afrique et dans la Méditerranée. Le ministre français a souligné que «la coopération bilatérale dans le domaine portuaire est d’autant plus importante au moment où la France investit beaucoup dans ce secteur».

Il a révélé que la coopération entre la SNCF et l’ONCF est une «grande réussite», tant au niveau du partage d’expérience que des projets d’extension du réseau de Train à grande vitesse. Pour sa part, le ministre marocain de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a affirmé que cette réunion de haut niveau a porté sur différents sujets de coopération bilatérale.




Cette réunion de haut niveau entre les autorités françaises et marocaines en charge des transports a porté sur le transport routier international, sur le transport ferroviaire, sur les échanges commerciaux, sur le transport maritime ou encore sur le transport autoroutier dans le cadre de partenariats public-privé en matière des infrastructures.

Il faut souligner que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 14ᵉ rencontre de haut niveau France-Maroc tenue le 19 décembre 2019 à Paris, destinée à donner un nouvel élan aux relations de partenariat stratégique, multidimensionnel et exceptionnel entre les deux pays et à intensifier le dialogue politique bilatéral. Elle a débouché sur la signature de plusieurs accords bilatéraux dans divers domaines de coopération.