Sidi Kacem: un parlementaire finance un projet à caractère familial avec de l’argent public

Le parlementaire Saïd Zeroual finance un projet à caractère familial avec de l’argent public




Dans la province de Sidi Kacem, des jeunes, munis d’un matériel de fortune, se sont portés volontaires pour combler les nids-de-poule sur des routes détériorées. Pendant ce temps, un élu a aménagé une route qui mène exclusivement à un cimetière privé, dédié à sa famille.




Face à la situation catastrophique des routes dans la province de Sidi Kacem, des jeunes du monde rural, notamment dans les communes de Sidi Kamel, Rmil et Dar Kadari, se sont retroussés les manches pour pallier la négligence des élus.

Du coup, ils ont eu recours à des matières et des équipements de fortune pour réparer les routes et boucher les trous, travail que le Conseil provincial de la préfecture de Sidi Kacem a été incapable de réaliser.

Le quotidien arabophone Al Akhbar rapporte que ce Conseil dirigé par le parlementaire du PAM, Saïd Zeroual, a failli à ses promesses électorales en ce qui concerne les travaux destinés au désenclavement des zones rurales et au bitumage des routes.




Les jeunes volontaires, munis d’outils à main et d’argile humide transportée dans des charrettes, se sont activés tout au long de la route reliant Sidi Kamel à Kenitra, pour boucher les trous.

Des nids-de-poule qui ont été à l’origine de plusieurs accidents de la circulation, sans pour autant que les autorités provinciales et les conseillers communaux ne daignent intervenir pour arrêter le massacre.

Or, le Conseil provincial dispose d’un budget conséquent réservé à la réhabilitation des routes et au soutien des communes. Le quotidien Al Akhbar rapporte que le parlementaire du PAM et président du Conseil provincial, Saïd Zeroual, fait l’objet de plusieurs critiques pour sa gestion pour le moins insolite.




Il a, en effet, prélevé une somme importante du budget annuel réservé à la réparation des routes et des chemins pour financer un projet à caractère familial.

C’est ainsi qu’il a réhabilité une route de 3 kilomètres menant exclusivement à un cimetière privé qui se trouve sur une terre agricole appartenant à sa famille. Il convient de souligner qu’il n’existe aucun quartier résidentiel le long de cette route réalisée par le président du Conseil provincial.

Une route qui été aménagée en un temps record pour faciliter l’accès au cimetière privé où sont enterrés des membres de sa famille. Pendant ce temps, des milliers d’habitants de la commune rurale de Bir Ait Taleb attendent toujours la réalisation de la route provinciale qui devrait les relier à la ville de Sidi Kacem.