Le Maroc attend toujours ses doses de vaccins Covax

Le Royaume du Maroc attend toujours ses doses de vaccins Covax




Covax a livré plus de 850 000 doses de vaccins AstraZeneca, mercredi soir, à l’Égypte. Pendant que le Maroc est dans l’attente d’en recevoir, les Égyptiens sont les premiers à avoir été dotés en vaccins a indiqué un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé.




Le Royaume du Maroc devra-t-il patienter encore longtemps avant de recevoir ses premières doses de vaccins contre le nouveau coronavirus Covid – 19 ? Pour l’heure, l’Égypte a déjà reçu une première quantité de plus de 850 000 doses de vaccin AstraZeneca.

Les autorités sanitaires égyptiennes donnent la priorité de vaccination aux personnels médicaux, aux personnes âgées ainsi qu’aux personnes qui souffrent de maladies chroniques ou de comorbidité. Des livraisons de vaccins complémentaires porteront à 40 millions de doses la quantité pour couvrir 20% des 100 millions d’habitants d’Égypte.




L’initiative Covax (mécanisme mondial de groupement des achats pour les vaccins contre la COVID-19) vise à fournir au cours de l’année 2021 des doses à 20% de la population de 200 pays et territoires. Le système international de Covax dispose d’un financement destiné à aider 92 pays défavorisés.

L’Égypte dont le poids démographique le propulse au premier rang du monde arabe, a démarré le 24 janvier sa campagne de vaccination par ses équipes médicales contre le nouveau coronavirus covid-19, avec le vaccin du groupe chinois Sinopharm. Le pays a enregistré plus de 200 000 cas de coronavirus et 12 000 morts.




Le directeur du bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé Ahmed al-Mandhari a mis en avant les difficultés « pour livrer les cargaisons aux pays ». Il s’agit du manque de points de stockage adéquats des produits qui doivent être conservés à des températures basses.

Dr al-Mandhari évoque aussi les « défis de financement » et « la concurrence des pays riches » pour l’obtention des doses. Cette situation inhibe les efforts mondiaux pour vaincre le virus. Enfin, l’OMS a noté l’apparition de deux nouveaux variants en Libye, ce qui constitue une menace certaine pour toute la région, dont le Maroc.