Maroc: En temps de crise, des incendies volontaires pour arnaquer les compagnies d’assurance

Maroc: En temps de crise, des incendies volontaires pour arnaquer les compagnies d’assurance




Des incendies volontaires auraient été provoqués par certains commerçants et entrepreneurs en crise afin d’être dédommagés par leur compagnie d’assurance.




Pas moins de 170 dossiers d’incendie qui auraient été volontairement provoqués, portant sur une valeur d’environ 53 millions de dirhams, sont au centre d’une enquête judiciaire.

Ces déclarations d’incendies fictifs ou volontaires ont été déposées auprès des compagnies d’assurance en vue d’obtenir des dédommagements.

Les dossiers objets de l’enquête auraient été confectionnés par des intermédiaires en complicité avec des commerçants et des entrepreneurs touchés par la crise pandémique et qui auraient agi de la sorte pour mettre la clé sous le paillasson et obtenir des indemnités. C’est le quotidien Assabah, qui se penche sur cette affaire dans son édition du week-end.




Il fait savoir qu’un réseau propose même aux commerçants et aux entrepreneurs en crise de recourir à cette formule infernale tout en assurant le suivi des dossiers et des autres circuits administratifs. Ces «services» sont rémunérés en fonction de la valeur du dossier confectionné et présenté à la compagnie d’assurance.

Les éléments de ce réseau, poursuit le quotidien, exploitent des vides juridiques dans le domaine, contournent les lois en vigueur et disposent d’un relationnel qui leur permet d’assurer un traitement favorable à leurs dossiers.

C’est ainsi qu’ils manœuvrent pour gérer les dossiers de ces incendies criminels qui impliquent de lourdes conséquences juridiques et financières pour les compagnies d’assurance.




Le nombre élevé de dossiers déposés auprès des compagnies d’assurance a mis la puce à l’oreille de ces dernières. Ainsi, elles ont durci les contrôles, d’autant que les déclarations portent sur des sommes d’argent importantes.

En plus de la contre-expertise, les professionnels du secteur des assurances ont mis en place des cellules de coordination et de communication afin de barrer la route aux auteurs des incendies fictifs.

Ainsi, indiquent les sources du quotidien arabophone, une base de données mise en place est devenue accessible pour permettre aux professionnels d’avoir des informations sur les dossiers douteux et de mettre à nu les manœuvres de ces malfaiteurs.