La cellule terroriste d’Oujda voulait provoquer la guerre entre le Maroc et l’Algérie

La cellule terroriste d’Oujda voulait provoquer la guerre entre le Maroc et l’Algérie




La cellule djihadiste liée à Daech récemment démantelée au Maroc, prévoyait d’attaquer un poste militaire frontalier afin de provoquer un conflit armé entre le royaume et l’Algérie.




Dans la mise en œuvre de son plan de déstabilisation du Maghreb, la cellule djihadiste liée à Daech récemment démantelée au Maroc, qui dispose d’infrastructures et d’opérations au Sahel, a pris le Maroc pour cible, surtout après le rétablissement des relations diplomatiques avec Israël.

Selon des experts antiterroristes, plusieurs Marocains ont intégré les camps d’Al-Qaïda, de Daech, de l’AQMI afin de recevoir une formation sur le maniement des armes et des explosifs, rapporte La Razon.

Ils seront ensuite envoyés en mission au Royaume du Maroc pour commettre des attentats terroristes.




En l’occurrence, ces terroristes basés à Oujda avaient l’intention d’attaquer l’armée, le parlement, les églises, les boîtes de nuit, des sites touristiques et prévoyaient de libérer les prisonniers djihadistes.

« Ils prévoyaient d’attaquer des soldats marocains et de voler leurs armes pour les utiliser contre des soldats algériens dans le but de provoquer une guerre entre le Maroc et l’Algérie », indiquent les experts.

La cellule prévoyait également de mener des attaques contre une banque pour financer ses activités et s’en prendre aux intérêts des États-Unis, un partenaire privilégié du Royaume du Maroc.