(Vidéo) Belgique: les musulmans doivent payer pour faire leur prière dans une mosquée

(Vidéo) l faut payer pour faire sa prière dans une mosquée à Harelbeke, en région flamande




À Harelbeke, l’imam d’une mosquée a pris une décision pour le moins controversée et choquante à l’approche du mois de ramadan. Il impose une tarification aux fidèles qui, d’habitude, sont nombreux à participer à la prière de vendredi ou aux prières de Tarawih.




Tout fidèle doit débourser 50 euros pour la prière de vendredi et 100 euros pour les Tarawih. C’est ce que l’imam d’une mosquée sise à Harelbeke exige des fidèles. « Aucune exception ne sera de mise. Ceux qui ne paient pas, ils ne seront pas autorisés à accéder à la mosquée. […] Si tu ne paies, ce n’est pas la peine que tu viennes à la mosquée », a-t-il martelé.

La crise sanitaire liée à la Covid-19 n’a pas épargné les lieux de culte où moins de fidèles participent aux prières. Le respect des mesures sanitaires oblige. Les places sont donc limitées. En conséquence, les caisses des lieux de culte sont vides ou quasiment vides. Une situation qui aurait amené l’imam à prendre cette décision qui soulève de vives polémiques.

Il tente d’ailleurs de se justifier. « Il ne faut pas prendre ça négativement. Considérez cela comme une contribution pour aider la mosquée et alléger vos pêchés », a-t-il dit.