Les Marocains résidant à l’étranger pourront prendre le bateau cet été pour revenir au Maroc

Les MRE pourront prendre le bateau cet été pour revenir au Maroc




Le royaume du Maroc s’active pour l’organisation de l’Opération Marhaba 2021, après l’annulation de l’édition de l’année dernière pour raison de crise sanitaire. Les autorités opteraient pour le passage des Marocains résidant à l’étranger par voie maritime.




La semaine dernière, la direction de la marine marchande marocaine a demandé aux compagnies maritimes opérant des liaisons entre les deux rives du détroit de Gibraltar de présenter leur « plan de flotte dans le cadre des préparatifs de l’Opération Marhaba 2021 », indique l’agence de presse EFE.

L’agence souligne toutefois que pour le moment, ni l’Espagne ni le Maroc n’ont officiellement confirmé la tenue de l’Opération qui dure généralement trois mois (15 juin – 15 septembre).

Le Maroc a fermé ses frontières terrestres et suspendu les vols avec plus de quarante pays « jusqu’à nouvel ordre » et l’entrée sur le territoire est subordonnée à la présentation d’un test PCR datant d’au moins 72 heures et, pour les étrangers, la preuve d’une réservation d’hôtel. Toutefois, le transit par le détroit n’a pas été interrompu.




Ceci permettant aux navires de continuer à transporter des marchandises et des véhicules de et vers le Maroc et l’Europe. Mieux, les compagnies maritimes comme Balearia et Trasmediterránea ont rapatrié de nombreux Espagnols bloqués au Maroc vers l’Espagne et revenaient vides.

N’étaient admis sur ces navires que des véhicules avec une immatriculation européenne ou diplomatique. Si la tenue de l’Opération Marhaba est confirmée par les autorités compétentes, les navires devront assouplir les conditions d’accès.

Par exemple, ils devront admettre des passagers dans les deux sens, ainsi que des véhicules avec n’importe quelle plaque d’immatriculation, ce qui permet également à un visa Schengen (qui n’est pas délivré actuellement) de servir de document de voyage. « Nous avons la capacité logistique.




Nous avons juste besoin d’un signal politique pour commencer à embarquer des passagers », explique un responsable de l’une des compagnies maritimes qui a requis l’anonymat. « Il suffirait de doubler la fréquence des bateaux entre Algésiras et Tanger pour permettre de réaliser une bonne Opération Marhaba », affirme un autre.

L’évolution de la situation épidémiologique dans le royaume, avec la campagne de vaccination en cours, sera déterminante pour permettre au Maroc d’autoriser la tenue de l’édition 2021 de l’Opération Transit.

En 2019, l’opération Marhaba a permis à 3 340 045 Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe et à 760 215 véhicules de traverser le détroit (aller-retour) pour passer les vacances d’été au Maroc. En 2020, elle a été finalement annulée, après plusieurs mois d’incertitude, en raison de la crise sanitaire du Covid-19.