(Vidéo) Algérie: une chaîne de télévision s’attaque au roi Mohammed VI

(Vidéo) Algérie: une autre chaîne de télévision, à la solde du régime, s’attaque au roi Mohammed VI




Hystérique, le régime algérien lâche les chaînes de télévision contre le chef de l’Etat marocain. Après Echourouk, c’est au tour de la chaîne de télévision Ennahar de donner la mesure de la bassesse du régime militaire algérien.




Les provocations hystériques du régime algérien en direction du Maroc n’ont plus de limite. Après l’épisode de mauvais goût de la chaîne Echourouk qui a offensé le peuple marocain en présentant le roi Mohammed VI en marionnette, c’est au tour de la chaîne Ennahar TV de «composer» une chanson qui se veut satirique sur le Souverain.

Diffusée hier, jeudi 8 avril, dans la cadre de l’émission d’un «humoriste», cette chanson, de mauvais goût, ne comprend aucun des ingrédients de l’humour.

Bassesse, vulgarité et indignité sont les maître-mots de cette piètre prestation qui a le mérite de renseigner sur la déchéance d’un régime, tombé très bas.

Il convient de souligner que le patron d’Ennahar TV, Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokadem, a été condamné en 2020 à cinq ans de prison ferme.

Il paie cash son soutien à l’ex-président Abdelaziz Bouteflika. Mais si cette chaîne a été décapité de son patron, les nouveaux maîtres d’Alger l’ont maintenu en vie.




Ceci moyennant des financements du Trésor public en vue de la missionner pour de sales besognes et de servir d’outil de propagande au régime.

Ennahar TV, de même que d’autres chaînes algériennes de télévision, dites privées, sont nées après les tensions diplomatiques entre Alger et Le Caire, suite aux incidents qui ont accompagné le match de football entre l’Algérie et l’Egypte en 2009.

Battu à plate couture par les chaînes égyptiennes, le régime algérien a décidé d’autoriser dare-dare la création de chaînes semi-publiques, contrôlées par des oligarques du régime, avec comme mission d’attaquer les opposants du pouvoir et de servir de relais à la propagande officielle.

Avec Tebboune comme président, les chaînes de télévision algériennes, financés par la publicité étatique, n’ont rien perdu de la mission dégradante qui a présidé à leur création.

L’offense indigne de la chaîne Echourouk contre le roi du Maroc avait suscité des réactions unanimes d’indignation du peuple marocain.




Il a montré que Mohammed VI est une ligne rouge et donné la mesure de son attachement à la monarchie. Le régime sans honneur des gérontocrates au pouvoir, en Algérie, devrait cesser ses provocations puériles qui laisseront de marbre l’Etat marocain.

Ni la spoliation des terrains agricoles à proximité de Figuig, ni les offenses vulgaires en direction du roi Mohammed VI, ne feront bouger de ses lignes le Royaume du Maroc.

Les généraux devraient prouver qu’ils ont un peu plus de nif que ses parades lâches et venir au contact en soldats.

Les attaques hystériques du régime algérien contre le Maroc visent aussi et surtout à faire diversion au Hirak. Le peuple algérien n’accorde aucune once de crédit aux tentatives enragées du régime de mobiliser un «front intérieur» contre l’ennemi marocain.

Et ce vendredi 112 du Hirak, Abdemadjid Tebboune et les généraux feraient mieux de se boucher les oreilles. Les slogans qui seront chantés par des millions d’Algériens les vouent «à la poubelle».