Le Maroc compte sur le développement du tourisme national pour relancer son tourisme

Le Maroc compte sur les locaux pour relancer son tourisme




Le gouvernement marocain, pour la relance de son tourisme, table sur le développement du tourisme national durant cet été et indique vouloir déployer à cet effet, un dispositif de « résilience » capable de développer les offres touristiques domestiques au regard du contexte sanitaire actuel.




Dans une interview qu’elle a accordée au magazine hebdomadaire «Finances News Hebdo», la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie sociale, Nadia Fettah Alaoui a exposé le contenu du dispositif conçu pour relancer durant cette saison estivale, le tourisme au Royaume du Maroc avec un point d’honneur sur le tourisme national.

Le plan de relance sera mis en œuvre en partenariat avec l’Office national marocain du Tourisme (ONMT) et les opérateurs touristiques, a précisé la ministre Nadia Fettah Alaoui.

Elle a fait toutefois observer que ce dispositif pourra être mis en place dès que les conditions sanitaires le permettront.




En amont à un tel projet, souligne la ministre, une étude de marché orientée vers le marché interne a été élaborée en vue de repenser l’offre touristique domestique, un processus de labellisation (le Label Welcome Safety) des établissements d’hébergement touristique a été enclenché au Maroc.

Ceci, explique, Mme Fettah Alaoui, « permet de rassurer aussi bien nos partenaires que les touristes nationaux ».

Ce processus a, aujourd’hui, commencé à porter ses fruits et plus de 100 établissements sont labellisés, pour une capacité de plus de 26 000 lits, s’est réjoui Mme Fettah Alaoui. Sur le plan des flux internationaux, le ministère a préparé un plan de promotion.




Le ministère a préparé un plan de promotion pour une reprise rapide des parts de marchés à la relance, a-t-elle poursuivi.

Avec les effets de la crise, la ministre se convainc qu’il y a nécessité de réduire le poids de l’informel et garantir l’accès à la couverture sociale pour l’ensemble des employés du secteur et d’intensifier les partenariats stratégiques à l’international, en favorisant la coopération et le partenariat public-privé.

Des efforts sont aussi faits dans le sens de la digitalisation des processus de fonctionnement des entreprises, des services aux usagers et de façon générale, sur l’ensemble de la chaîne de valeur touristique.