Maroc: des personnalités marocaines et des pays du Golfe victimes d’une grosse arnaque

Maroc : des personnalités marocaines et des pays du Golfe victimes d’une grosse arnaque




Un individu a arnaqué des personnalités marocaines et ressortissants des pays du golfe résidant dans plusieurs villes marocaines dont El Jadida dans des affaires de vente de voitures neuves et de projets immobiliers fictifs. La police judiciaire de Salé a réussi à l’interpeller suite à plusieurs plaintes et à un avis de recherche lancé pour le retrouver.




Hauts fonctionnaires marocains et entrepreneurs originaires des pays du Golfe ont été victimes d’une grosse arnaque. Le présumé escroc se faisait passer pour un revendeur et un loueur de voitures neuves, achetées à crédit.

Son modus operandi consiste à utiliser des attestations de main levée falsifiées d’une société de crédit. Il avait fourni des documents trafiqués à de hauts fonctionnaires marocains à qui il proposait ces genres de service.

Il a escroqué d’autres victimes à El Jadida. Avec les entrepreneurs originaires des pays du Golfe, il était question d’une arnaque à l’immobilier. Le mis en cause leur a proposé des projets immobiliers  fictifs.

Il a par ailleurs émis plusieurs chèques sans provision et sollicité des emprunts auprès d’une société de crédit sans rembourser.




Après avoir commis ces forfaits, le présumé escroc s’est enfui et il a disparu des radars. Face à la situation, plusieurs victimes ont décidés de déposer plainte contre l’accusé à la wilaya de sûreté de Rabat.

Le représentant juridique de la société de crédit a également porté plainte contre lui pour refus de remboursement des échéances et falsification des attestations de mainlevée. Les éléments de la police judiciaire se sont alors mis à ses trousses.

Ils ont découvert que les services de sécurité de Rabat, Temara et El Jadida avaient lancé un avis de recherche pour le retrouver. Un piège lui sera tendu. Il a été ainsi arrêté dans le quartier Oued Eddahab à Salé.

Il avait quitté sa ville natale, Temara pour réaménager un café qui sera exploité pendant le mois de ramadan.