Le Maroc veut s’imposer sur le marché du « kasher »

Le Maroc veut s’imposer sur le marché du «kasher»




Le Maroc manifeste un intérêt pour le marché du «kashe». Dans ce sens, un accord-cadre a été signé entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et l’Organisme European Kosher.




Créer un écosystème de production et de valorisation d’aliments kasher. C’est toute la portée de l’accord-cadre signé entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) et l’Organisme European Kosher.

Cet écosystème sera composé d’une infrastructure de labellisation Kasher, y compris la mise en œuvre d’une stratégie pour l’accès généralisé à la production de produits Kasher avec labellisation. Une stratégie nationale pour l’offre kasher marocaine sera mise en place dans le cadre de ce partenariat.




De même, les entreprises seront encouragées et accompagnées à s’adapter et à bénéficier d’un label kasher certifiant l’authenticité de leurs produits.

Il est également question de positionner les exportations marocaines de produits alimentaires sur de nouveaux marchés internationaux en leur proposant les produits Kasher et Halal et d’organiser un agenda et salon annuel ou biennal halal et kasher au Royaume du Maroc. Selon l’Asmex, ce partenariat permettra de renforcer les exportations nationales.