Un adolescent de 17 ans présenté au juge en charge des affaires de terrorisme

Un jeune adolescent de 17 ans vient d’être présenté au juge en charge des affaires de terrorisme après avoir été impliqué dans une agression, à l’arme blanche, contre un agent de la police de circulation à Agadir.




Un adolescent, étudiant en dernière classe du baccalauréat, vient d’être présenté au Tribunal de Salé en charge des affaires de terrorisme. Il devra répondre d’actes criminels soupçonnés d’être motivés par des orientations terroristes. C’est le quotidien arabophone Al Akhbar qui rapporte l’information.




Le quotidien explique que les services du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a présenté, vendredi dernier, un mineur au parquet en charge des affaires de terrorisme. L’individu est impliqué dans une tentative de meurtre à l’arme blanche et dans l’espace public contre un agent de la police.

Le parquet a, à son tour, soumis le dossier au juge d’instruction chargé de ce genre d’affaires afin d’approfondir l’enquête sur les faits reprochés au jeune homme, à savoir la préparation d’un acte terroriste et tentative d’homicide volontaire.

La publication rappelle que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait annoncé il y a quelques jours qu’une enquête a été ouverte.




Ceci après qu’un de ses fonctionnaires a été victime d’une tentative de meurtre à l’aide d’une arme blanche. Ce dernier, comme rapporté par Al Akhbar, était en service et s’occupait de la régulation de la circulation sur l’une des avenues de la ville d’Agadir.

À 21h15 du soir, il a été surpris par un jeune homme qui l’a attaqué par derrière à l’aide d’une arme blanche et sans aucune raison apparente.

Il a ainsi été poignardé au dos et à la cuisse, subissant ainsi des blessures assez graves qui ont nécessité une prise en charge médicale pour sauver sa vie. Quelques jours après l’incident, la Brigade de la police judiciaire d’Agadir a réussi à arrêter le principal suspect dans cette affaire.




Le principal suspect dans cette affaire s’est alors avéré qu’il s’agissait d’un étudiant de 17 ans qui est en dernière année du baccalauréat dans l’un des lycées de la ville.

Il a été mis en garde à vue, le jeune adolescent de 17 ans a été soumis à une enquête à laquelle ont pris part les éléments du Bureau central des investigations judiciaires qui ont découvert des indices d’un lien entre le jeune homme et la mouvance terroriste.

Les soupçons qui lui sont portés aujourd’hui sont que son acte envers le policier n’était qu’une partie d’un vaste plan criminel, motivé justement par des raisons terroristes. L’enquête que mène actuellement le juge d’instruction permettra certainement de s’en assurer.