Émeutes de 1948 au Maroc: des Israéliens demandent réparation

Émeutes de 1948 au Royaume du Maroc : des Israéliens demandent réparation




Les émeutes qui avaient éclaté à Oujda et Jerada en 1948 suite à la proclamation de l’indépendance de l’État d’Israël restent un souvenir prégnant pour bon nombre d’Israéliens. Certains d’entre eux appellent les autorités du pays à considérer leurs proches assassinés comme des victimes de terrorisme et demandent réparation.




Des Israéliens ne sont pas près d’oublier ce passé douloureux. Ils ont signé une pétition par centaines pour demander réparation, reconnaissance des assassinats des Juifs au Maroc comme étant des actes terroristes.

Ils entendent à travers cette demande honorer la mémoire des morts. Parmi les pétitionnaires, Abraham Cohen dont 17 membres de sa famille furent assassinés, rapporte Israel Hayom.

La déclaration d’indépendance de l’État d’Israël proclamée le 14 mai 1948 avait suscité un véritable engouement au sein de la communauté juive au Maroc. Certains d’entre eux avaient alors décidé de rejoindre Israël.




Une décision qui ne sera pas du goût des musulmans marocains qui soutenaient la lutte générale du monde arabe contre l’État d’Israël. Le roi du Royaume du Maroc de l’époque Mohammed V s’était, lui aussi, opposé au départ des Juifs.

Le 7 juin 1948, les employés musulmans dont les patrons sont juifs refusent de se rendre au travail. À la suite d’une altercation, un juif a poignardé un musulman à Oujda.

Des émeutes ont alors éclatés dans les villes d’Oujda et de Jerada. Cinq juifs furent assassinés dans la première ville et 37 autres dont le Rabbin Moshe Cohen et sa famille dans la seconde ville.