Emmanuel Macron remercié pour son geste envers une marocaine atteinte d’autisme

Macron remercié pour son beau geste envers une petite marocaine atteinte d’autisme




La Maison des Familles de Grenoble remercie le président Emmanuel Macron qui «a donné un moment de grâce» à Nihal, une petite marocaine de 9 ans atteinte d’autisme, lors de sa visite à la plateforme de repérage de l’autisme du Centre hospitalier Alpes-Isère.




Nihal a vécu un instant de bonheur avec le président français le 2 avril, à Saint-Égrève, lors de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. La Maison des Familles de Grenoble revient sur cette visite d’Emmanuel Macron à travers une lettre chargée d’émotion intitulée «Derrière le beau cliché, la réalité sans masque ?»

«Cette photo, c’est une image de bonheur. Un instant suspendu. Nihal se retrouve dans vos bras. Sa main presque appuyée sur votre épaule. On dirait un père et sa fille. Tout un symbole. La République protège ses enfants.

N’est-ce pas aussi ce qu’affirme Nihal sur son tee-shirt ? «Never stop dreams». Alors… Merci, Monsieur le Président, d’avoir donné à cette petite fille ce moment de grâce. Son sourire est radieux. Elle semble heureuse. Enfin… car Nihal vient de vivre deux années vraiment effroyables.», peut-on lire dans la correspondance.




L’association retrace le parcours de la famille de la petite Nihal. Une famille monoparentale partie de Tanger pour faire soigner la fillette en France. Arrivée en métropole, elle était confrontée à d’énormes difficultés. «Hébergée quelques mois par des proches, la petite famille de Nihal a vécu l’errance.

Les hébergements d’urgence, la colocation et même quelque temps dans un… garage ! Oui, un garage… Merci encore Monsieur le Président car avant vous, seule la maman de Nihal a porté sa petite fille à bout de bras et avec elle, cet espoir fou d’une mère prête à tout pour offrir à son enfant chéri les soins dont elle a besoin pour vivre dignement», poursuit la correspondance.

Contactée par Le Dauphiné Libéré, Élisabeth Michel, directrice de la Maison des Familles de Grenoble explique les raisons qui sous-tendent l’envoi de cette lettre au président de la République.




«Nous nous sommes adressés au président, en lui disant – Monsieur Emmanuel Macron, vous qui avez pris Nihal dans vos bras – afin de l’alerter aussi sur la problématique des enfants migrants qui vivent des situations très difficiles en arrivant sur le sol français, qu’ils soient malades ou pas. La maman de Nihal est venue ici pour faire soigner sa fille.

Notre pays a représenté cet espoir pour elle. Elle était d’ailleurs très heureuse de la visite présidentielle au centre hospitalier et très fière de la photo qui a été prise», dit-elle.

Et d’ajouter : «Aujourd’hui, elle et ses filles sont en attente de papiers. Mais combien d’autres enfants arrivent en France ? Notre lettre au président, c’est aussi une façon de rappeler que nous avons tous une responsabilité collective pour faire aimer la France à ces enfants et pour qu’ils vivent dans des conditions dignes.»