Essaouira: une touriste tuée dans un accident provoqué par un président de commune

Essaouira: une touriste tuée dans un accident provoqué par un président de commune




Un accident de la circulation à Essaouira, provoqué par le président d’une commune, a causé la mort d’une ressortissante polonaise qui circulait à vélo avec son ami marocain. Le conducteur aurait perdu le contrôle de sa voiture avant que celle-ci ne renverse les deux cyclistes.




Une ressortissante polonaise a trouvé la mort, mercredi dernier, dans un accident de la circulation dans la commune d’Ounagha près d’Essaouira.

Le quotidien arabophone Al Akhbar rapporte que la victime a été heurtée par la voiture d’un président de commune alors qu’elle circulait à vélo en compagnie de son ami marocain.

La femme est décédée quelques heures après avoir été admise à l’hôpital alors que son ami se trouve toujours en réanimation. Le conducteur de la voiture, qui a été lui aussi gravement blessé, a été transporté à l’hôpital provincial où il reçoit les soins nécessaires.




Selon les premiers éléments de l’enquête, le président de la commune aurait perdu le contrôle de sa voiture.

La femme, grièvement blessée, a été transportée d’urgence à l’hôpital où les médecins ont tout tenté pour la sauver. Ils se préparaient même à l’amputer de ses deux jambes avant qu’elle ne succombe à ses blessures.

Le quotidien Al Akhbar rapporte que la police a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’accident. Le parquet général a ordonné d’auditionner le conducteur de la voiture dès qu’il sera rétabli de ses blessures et sera en mesure de parler.




Il faut rappeler que la province d’Essaouira a connu trois accidents de la circulation lors du premier jour du ramadan, dont l’un fut mortel.

C’est ainsi que dans la nuit de mercredi à jeudi, un véhicule de transport de marchandises a renversé un motocycliste près de l’école supérieure de technologie dans la ville nouvelle d’Essaouira.

Le même jour, un conducteur a perdu le contrôle de son véhicule: sa voiture a fini par faire plusieurs tonneaux sur la route nationale entre le pont de l’oued Kassab et le barrage de police aux abords de la commune Ounagha.