Pays-Bas: Geert Wilders s’en prend encore à l’islam et aux musulmans

Geert Wilders attaque à nouveau l’islam et les musulmans




Le leader du parti d’extrême droite Geert Wilder s’attaque une fois de plus à l’islam et aux musulmans qui vivent actuellement le mois de ramadan. Il appelle à arrêter l’islamisation des Pays-Bas.




La haine de Geert Wilders contre l’islam et les musulmans reste intacte. Il s’est récemment fendu d’un message sur Twitter pour s’en prendre à l’islam et aux musulmans.

« Le Ramadan, pas notre culture, pas notre histoire, pas notre avenir », « Arrêtez l’islamisation » et « l’Islam n’appartient pas aux Pays-Bas », a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur sa page, le 12 avril dernier. Une vidéo sous-titrée : « Stop islam.

Arrêtez le Ramadan. Liberté. Pas d’islam. » Cette publication a suscité de vives réactions. « La liberté n’attaque pas les autres et leurs croyances. Allez en apprendre davantage sur la liberté, puis parlez », a commenté un internaute.




« Les ennemis de l’islam détestent aussi les migrants, les pauvres, les nécessiteux et les étrangers », a réagi Omer Celik, porte-parole du Parti de la justice et du développement (AK Parti).

Après s’être insurgé contre cette publication, Fahrettin Altun, directeur de la communication de la présidence turque a appelé la communauté internationale à une lutte consciente contre la mentalité raciste qui incite à l’islamophobie et vise la paix sociale.

« Geert Wilders est répugnant », commentera pour sa part David Kaye, professeur de droit pénal international à l’Université de Californie et ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d’expression.