El Hajeb: arrestation d’un enseignant sexagénaire qui aurait abusé de ses élèves

El Hajeb: arrestation d’un enseignant sexagénaire qui aurait abusé de ses élèves




Le juge d’instruction près de la cour d’appel de Meknès a placé en détention préventive un enseignant soupçonné d’abus sexuels sur quatre filles parmi ses élèves. Le mis en cause enseignait dans une école située dans une commune près d’El Hajeb.




Le procureur général du Roi près de la cour d’appel de Meknès a ordonné, le week-end dernier, l’ouverture d’une enquête à l’encontre d’un enseignant soupçonné d’attouchements et de harcèlement sur quatre filles parmi ses élèves.

Le quotidien Al Massae rapporte que le mis en cause est un sexagénaire, marié avec deux enfants, qui enseigne le français dans une école située dans la commune de Bourzouine près d’El Hajeb.

Après avoir été interrogé par les gendarmes, le prévenu a été déféré devant le juge d’instruction qui l’a placé en détention préventive dans la prison de Toulal II à Meknès.




Le magistrat a fixé pour le 24 mai prochain la date de la première audience d’enquête approfondie de l’enseignant. Il faut rappeler que l’accusé a été arrêté le samedi 10 avril par les éléments de la gendarmerie d’El Hajeb suite aux plaintes déposées par les familles des victimes.

Des acteurs associatifs s’apprêtent à se constituer partie civile dans cette affaire qui a secoué l’opinion publique locale et a été largement commentée dans les réseaux sociaux.

Les familles des victimes ont fait des déclarations dans lesquelles elles ont accusé l’enseignant d’avoir agressé sexuellement leurs filles.




Ceci en profitant de sa fonction et de leurs conditions sociales difficiles. Cette affaire a suscité l’inquiétude au sein des familles dont les filles étudient dans l’école où enseignait le mis en cause de peur qu’elles aient été victimes, elles aussi, d’abus sexuels.

Les mêmes sources soulignent que certains parents d’autres victimes auraient préféré ne pas porter plainte afin, pensent-ils, d’éviter le scandale.

Le véritable scandale a éclaté, lui, durant la dernière semaine de mars quand les victimes se sont confiées à leurs parents en leur racontant comment le professeur avait abusé d’elles.