UE: Après la tomate, Vox agite la menace de l’huile d’olive du Maroc

Union Européenne: Après la tomate, Vox agite la menace de l’huile d’olive du Maroc




Le parti espagnol d’extrême droite Vox a désormais dans le viseur les exportations du Royaume du Maroc d’huile d’olive vers le marché européen.




Mazaly Aguilar, eurodéputée de la formation d’extrême droite Vox, a estimé lors d’une rencontre organisée dimanche à Jaén en Andalousie, que l’UE autorise l’entrée de quantités de ce produit «sans les exigences de qualité ou de santé aussi brutales qu’elles imposent à nos agriculteurs»

C’est ce que rapporte Vozpopuli, un média qui est proche de la formation d’extrême droite. Dans son réquisitoire, la parlementaire a également pointé du doigt l’huile d’olive qui est en provenance de la Tunisie.

Il y a deux semaines, Mazaly Aguilar a fait une demande, dans une question écrite, adressée au Commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski.




Il lui a demandé de réviser le régime d’entrée des produits agricoles du royaume sur le marché des Vingt-sept. Ses griefs ont porté essentiellement sur la tomate. Une requête jugée alors nulle et non-avenue par le responsable européen.

En Andalousie où les fidèles de Santiago Absacal ont le vent en poupe, ils se préparent déjà à une possible annonce de l’organisation d’élections législatives anticipées au niveau de la région en accentuant leurs attaques contre le Maroc.

Une stratégie qui se décline, dans les villes, par soulever la question migratoire et à la campagne en agitant la menace de ses exportations sur les agriculteurs.