Couvre-feu nocturne et ramadan: une indemnité pour les professions impactées

Couvre-feu nocturne et ramadan: le gouvernement réfléchit à une indemnité spéciale pour les professions impactées




Bonne nouvelle pour les cafetiers, restaurateurs et investisseurs d’activités connexes, impactés par le couvre-feu nocturne de ce ramadan. Le ministre de l’Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy, vient d’annoncer ce matin, lundi 19 avril 2021 au Parlement, lors de sa réponse à la question d’un député, qu’une indemnité était envisagée.




«Dans les jours qui viennent, le ministre des Finances reviendra avec une proposition pour une aide complémentaire durant le ramadan», a annoncé Moulay Hafid Elalamy dans l’hémicycle du Parlement, en réponse à la question orale d’un député au sujet des mesures d’accompagnement en faveur des secteurs contraints de suspendre leur activité suite à cette décision gouvernementale.

Le ministre a expliqué que s’agissant des mesures d’accompagnement en faveur des activités touchées par le couvre-feu nocturne, il a déjà évoqué le sujet avec le ministre des Finances, Mohamed Benchaaboun, qui préside le Comité de veille économique. «Nous y travaillons quotidiennement», a affirmé Moulay Hafid Elalamy.




Le ministre de l’Industrie et du commerce Moulay Hafid Elalamy a aussi indiqué devant les députés qu’«au tout début de la pandémie, [il a] été parmi les premiers à défendre la continuité de l’activité et l’ouverture des structures productives.

Mais au vu des incertitudes qui pèsent sur l’évolution de situation épidémiologique de par le monde, [il] approuve la décision de maintenir le couvre-feu nocturne pendant le ramadan».

Faisant référence à la montée spectaculaire des cas de Covid-19 lors de l’Aïd El Kebir, Moulay Hafid Elalamy a évoqué les risques liés aux regroupements familiaux et aux sorties nocturnes pendant le Ramadan. Se montrer responsable, a-t-il déclaré, exige nécessairement de prendre des précautions.