Des pêcheurs marocains accusés d’avoir tué des dauphins à Sebta

Des pêcheurs marocains accusés d’avoir tué des dauphins à Sebta




Le Centre d’études et de conservation des animaux marins (CECAM) a annoncé dimanche la découverte d’un dauphin et d’un globicéphale morts dans la zone de pêche habituelle des Marocains dans les eaux près de l’enclave occupée de Sebta.




Les militants du Centre d’études et de conservation des animaux marins ont surpris quatre bateaux de pêche marocains dans les eaux espagnoles alors qu’ils allaient constater la présence d’un globicéphale aux nageoires coupées dont ils avaient été alertés. Sur place, ils ont aussi découvert un dauphin sans vie.

Les membres de cette association de conservation soupçonnent des Marocains d’être à l’origine de ces derniers décès d’animaux dans la baie du préside occupé de Ceuta où ils feraient usage d’engins de pêche nuisibles à l’environnement et à la faune marine.

Le Centre d’études et de conservation des animaux marins dit s’inquiéter du nombre de plus en plus élevé de dauphins qui ont été retrouvés morts ces dernières semaines sur les plages de l’enclave occupée de Ceuta, victimes, dit-on, de pratiques illégales de pêche de Marocains.