Découverte d’un nouveau variant de Covid-19 en Tunisie

Découverte d’un nouveau variant de Covid-19 en Tunisie




Une nouvelle souche du nouveau Coronavirus covid-19 vient d’être découverte en Tunisie, selon le ministère tunisien de la Santé. Dans des déclarations à la presse, le ministre tunisien de la Santé, Faouzi Mehdi a précisé que les études sont en cours pour déterminer le type de ce variant, dont le foyer n’a pas encore été détecté. Il a ajouté qu’il ne s’agit ni du variant brésilien, ni du Sud-africain, ni du Britannique.




M. Mehdi a fait savoir que le séquençage génétique a prouvé l’existence de la souche britannique qui est en cours d’étude, poursuivant qu’elle sera affichée sur le site de l’Organisation Mondiale de la Santé pour déterminer son type.

D’après le comité scientifique de lutte contre le nouveau coronavirus, le variant britannique de Covid-19 est le plus répandu en Tunisie, qui a enregistré 298.572 cas de contaminations, dont 10.231 décès, depuis l’apparition de la pandémie dans le pays en mars 2020.




Selon le bilan épidémiologique quotidien du ministère tunisien de la Santé, publié samedi, la Tunisie a enregistré 2.229 nouvelles contaminations locales par le COVID-19 et 61 décès supplémentaires en 24 heures.

Jusqu’au 21 avril, 2.630 patients atteints du COVID-19 sont encore hospitalisés, dont 498 en réanimation et 143 sous respiration artificielle. Pour stopper la flambée des cas de contamination au covid-19, qui évoluent à un rythme inquiétant, de nouvelles mesures restrictives ont été annoncées la semaine dernière.




Notamment celles relatives à la fermeture, du 18 au 30 avril, des écoles primaires, secondaires ainsi que des universités et l’interdiction des transports en commun et des voitures à partir de 19h00.

D’autres mesures ont été prises dans la foulée à savoir la fermeture des établissements qui ne respectent pas les consignes sanitaires, le rétablissement du travail par alternance dans les administrations publiques et la reprise du télétravail pour les entreprises privées afin de limiter le présentiel, ainsi que l’application des mesures de confinements strictes pour les zones rouges, dont le nombre ne cesse de se multiplier.