Pologne: des opportunités commerciales pour les exportateurs marocains de textile

Marché polonais : des opportunités commerciales pour les exportateurs marocains de textile




En vue de dénicher les opportunités commerciales en Pologne, dans le domaine du textile, l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), en collaboration avec le cabinet Harvard Consulting, a tenu il y a quelques jours, un webinaire.




Au terme de ce webinaire, le Chef du Bureau de Polish Investment and Trade Agency, Maciej Klosak, a indiqué que pendant la pandémie, les échanges entre le Maroc et la Pologne ont grimpé de plus de 25 %.

Dans un communiqué l’ASMEX souligne que les exportations entre les deux pays ont atteint plus d’un milliard USD en 2020.

Ce montant représente 437,6 millions USD des exportations de la Pologne vers le Maroc et 617,4 millions USD des exportations du Maroc vers la Pologne. Un chiffre atteint grâce principalement à la hausse des achats de vêtements et de produits textiles.




Par ailleurs, les perspectives s’annoncent prometteuses pour le marché polonais, vu que dans quelques années, 24.000 sociétés familiales seront à vendre, a affirmé Maryline Bertheau.

En plus, les secteurs du retail et du e-commerce constituent une opportunité pour les exportateurs marocains, a souligné l’ASMEX.

Du côté des importations, celles venant du Maroc représentent 43,2% de textile, soit une valeur de 267 millions USD, les produits du secteur du transport représentent 86,3 millions USD, les minéraux pour une valeur de 80,7 millions USD.




Les produits d’origine végétale se chiffrent à 59,3 millions USD et les produits mécaniques et électriques, 42,5 millions USD. De son côté, le Maroc importe surtout les produits mécaniques et électriques et du transport.

Classée parmi les 25 pays les plus développés au monde, la Pologne représente, selon les participants, un carrefour régional en Europe.

Cela fait d’elle un grand marché d’Europe Centrale avec 38 millions d’habitants et un PIB par habitant de 13 600 €/an, avec pour secteurs d’activités phares, les industries et les services.