Marrakech: 2 « déjeûneurs » arrêtés

Marrakech: deux « déjeûneurs » arrêtés




Les éléments de la sûreté nationale de la ville de Marrakech ont arrêté, mardi 27 avril, deux personnes prises en flagrant délit de rupture du jeûne en pleine journée de ramadan.




Les services sécuritaires ont reçu des plaintes au sujet d’un groupe de jeunes rompant le jeûne en public. Deux personnes ont été arrêtées tandis que d’autres ont réussi à prendre la fuite. Les deux mis en cause ont ensuite été transportés à un poste de police afin d’être entendus.

Rappelons que l’article 222 du Code pénal punit la rupture publique du jeûne pendant le mois de ramadan d’une peine pouvant aller jusqu’à six mois de prison ferme.

« Celui qui, notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du Ramadan, sans motif admis par cette religion, est puni de l’emprisonnement d’un à six mois et d’une amende de 12 à 120 dirhams », stipule ledit article.