Le méga-projet du port de Dakhla avance à grands pas

Joyau du nouveau modèle de développement au Sahara, le méga-projet du port de Dakhla avance à grands pas




La liste des sociétés admises à l’issue de la phase de présélection étant arrêtée, la phase suivante portera sur le choix du titulaire du marché et par la suite, sur le lancement effectif des travaux du méga-projet du port de Dakhla, indique un communiqué du ministère de l’Equipement.




Le nouveau port de Dakhla Atlantique constitue un méga-projet phare du modèle de développement des Provinces du Sud, dans le droit fil des hautes orientations du roi Mohammed VI.

Objet d’une convention spécifique signée devant Sa Majesté en février 2016, ce méga-projet s’inscrit parfaitement dans les hautes orientations du Souverain, réitérées dans son discours à l’occasion du 45e anniversaire de la Marche verte, indique le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, dans un communiqué.

« Partant de cette vision, la façade Atlantique Sud du Royaume, située face au Sahara marocain, constituera une interface maritime d’intégration économique et un foyer de rayonnement continental et international.




De fait, d’ores et déjà Tanger-Med est reconnu comme le premier port en Afrique, le port Dakhla Atlantique contribuera à consacrer cette tendance », a affirmé le roi dans son discours. « Par ailleurs, Nous continuerons à œuvrer pour le développement d’une véritable économie maritime dans ces territoires que Nous chérissons tant.

Cette zone qui abonde en ressources et en potentialités, sur terre comme en mer, servira ainsi de passerelle et de trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine », a souligné le Souverain.

Ce projet qui revêt une importance stratégique pour l’Afrique de l’Ouest et pour les Provinces du Sud, notamment la région de Dakhla Oued Eddahab, permettra d’une part de soutenir le développement économique, social et industriel de la région.




Ceci dans tous ses secteurs productifs (pêche, agriculture, mines, énergie, tourisme, commerce, industries, etc.), et d’autre part, de doter la région d’un outil logistique moderne et évolutif qui permettra de capter les opportunités futures offertes par le secteur du transport maritime à une échelle internationale.

Doté d’une conception évolutive et extensible, ajoute le communiqué, ce projet portera sur la réalisation d’un port en eaux profondes sur la façade Atlantique de la région de Dakhla Oued Eddahab, selon trois composantes: un port de commerce à une profondeur de -16 m/zéro hydrographique, un port dédié à la pêche côtière et hauturière, et un port dédié à l’industrie navale.

Ce port sera adossé à une zone industrialo-logistique de 1.650 hectares.




Elle est destinée à offrir des services industriels et logistiques de qualité. Suite à l’achèvement des études relatives à la réalisation de ce complexe portuaire, le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a procédé au lancement de l’appel d’offres avec présélection n°08/DPDPM/2020 relatif à la réalisation des travaux de construction du nouveau port Dakhla Atlantique.

Les résultats de la phase de présélection ont été publiés par le ministère, conformément à la règlementation des marchés publics en vigueur.

La liste des sociétés admises à l’issue de la phase de présélection étant arrêtée, la phase suivante portera sur le choix du titulaire du marché et par la suite sur le lancement effectif des travaux, conclut le communiqué.