Maroc: 20% des citoyens les plus riches ont plus de la moitié des revenus des ménages

20% des citoyens les plus aisés détiennent plus de la moitié des revenus des ménages




Les 20% des citoyens les plus aisés détiennent plus de la moitié des revenus des ménages. Leur revenu est 10 fois plus élevé que celui des 20% des citoyens les moins aisés, alors que la pauvreté relative touche 4,5 millions de personnes.




On savait les inégalités de revenus élevées. Aujourd’hui, elles deviennent intolérables. Dans son édition du jour, L’Économiste annonce que l’inégalité de revenu, estimée par l’indice de Gini, atteint 46,4%, alors que le seuil socialement tolérable se limite à 42%.

Pire, se basant sur l’enquête du Haut-commissariat au Plan réalisée, avant le début de la pandémie, sur le revenu des ménages, le journal indique que l’écart de revenu est de 45% en milieu urbain et de 44,5% en milieu rural.

Et les écarts sont importants entre les différentes catégories. « Les 20% des citoyens les plus aisés détiennent plus de la moitié (53,3%) des revenus des ménages, contre 5,6% pour les 20% les moins aisés », relève-t-il.




Il signale que le revenu total des ménages, estimé annuellement à 767.142 millions de dirhams, est 2,8 fois plus élevé dans le milieu urbain comparativement aux zones rurales, soit respectivement 564.024 millions de dirhams et 203.118 millions de dirhams.

L’écart de revenu des 20% des citoyens les plus aisés et des 20% les moins riches atteint les 10 fois lorsqu’il est appréhendé par tête (57.400 dirhams contre 6.000 dirhams).

Même constat pour le milieu de résidence puisque, dans les villes, le rapport entre le revenu moyen des 20% les plus aisés et celui des 20% les moins favorisés est de 8,9 fois contre 8,3 dans le rural, soutient le quotidien.




Il affirme que « la concentration est importante parmi les 10% de la population la moins aisée et les 10% de la catégorie la plus aisée puisque les premiers vivent avec moins de 6.270 dirhams par personne et par an (7.756 dirhams en milieu urbain et 5.157 dirhams en milieu rural) ».

Alors que les 10% les plus aisés bénéficient de plus de 41.705 dirhams (48.440 dirhams en milieu urbain et 28.090 dirhams en milieu rural). Idem pour le milieu urbain qui concentre les revenus les plus hauts.

Plus globalement, la part des personnes à faible revenu est de 12,7% à l’échelle nationale, 6,8% en milieu urbain et 22,9% en milieu rural. « La pauvreté relative touche 4,5 millions de personnes, dont les deux tiers (66,4%) résident en milieu rural ».