Maroc: les ménages reprennent confiance et se remettent à consommer

Maroc: les ménages reprennent confiance et se remettent à consommer




L’encours du crédit immobilier est en hausse de 4,3% à 223 milliards de dirhams à fin mars. Dans ce sillage, les financements participatifs à l’habitat représentent près de la moitié de la croissance.




Les ménages semblent retrouver un certain optimisme. Selon L’Économiste, le solde d’opinion sur la situation financière future gagne 20,7 points par rapport au quatrième trimestre 2020 et 12,8 points par rapport au premier trimestre. Le journal rapporte, dans son édition du jour, que le secteur qui profite du redressement de la confiance des ménages est l’immobilier.

« L’encours des prêts aux particuliers et MRE a augmenté de 4,3% à fin mars, sur un an, à 223 milliards de dirhams. Les financements participatifs à l’habitat représentent près de la moitié de la croissance avec un encours en hausse de 52% à 12,4 milliards de DH », assure-t-il.




Il affirme que « les ventes ont repris depuis septembre et restent sur une bonne dynamique depuis le début de l’année » dans un contexte de prix bas, compte tenu de la tension sur les trésorerie des vendeurs. « Les baisses de prix peuvent atteindre 5% », ajoute le quotidien.

Il est aussi possible de négocier des conditions intéressantes de financement auprès de la banque avec des taux d’intérêt qui, malgré la montée du risque, devraient rester stables en 2020 et s’orienter à la baisse dès le début de l’année. « De 4,4% en moyenne en 2020, ils se rapprocheraient un peu plus de 4% en ce début d’année. De quoi stimuler la demande », souligne le quotidien.




D’ailleurs, la consommation se redresse et le recours au crédit aussi. « Après 3 mois, l’encours marque une hausse de 1,2% » avec un rattrapage au niveau des ventes de voitures neuves qui enregistrent un accroissement de 37% sur les 3 premiers mois de l’année et une progression à 2 chiffres des immatriculations de véhicules low cost.

Le quotidien relève que le comportement des ménages contraste avec leurs déclarations dans l’enquête conjoncturelle du HCP. Ils considérent le contexte peu favorable à l’achat de biens durables. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif à -61,5 points contre -61,2 points au 4ème trimestre 2020 et -32,6 points au 1er trimestre.